a
d

WE ARE BRUNN

Let’s Work Together

web-productivite
guide-digital-entrepreneurs

Le guide du digital pour les entrepreneurs pour réussir

Pourquoi dois-je investir dans un site web ? Combien cela coûte ?
Comment faire la différence entre un bon et un mauvais prestataire ?

Votre site, votre premier contact avec le client
Qui n’a jamais rencontré ce scénario ?

Un prestataire vous communique sa carte de visite, avec son site internet, et il n’est pas à la hauteur de vos attentes. Design très ancien, dysfonctionnements, vous n’êtes pas rassuré.

Un mauvais site donne une mauvaise image de votre entreprise. Le pire est que vous n’avez pas encore eu l’occasion de présenter votre service ou votre produit. Pour de mauvaises raisons, l’utilisateur ne vous sollicite pas à cause de la qualité de votre site internet. Pire, votre interlocuteur pourrait même véhiculer un mauvais bouche à oreille pour un double effet.
Avant même de l’avoir rencontré, le climat de confiance est rompu : la relation commerciale est tuée dans l’oeuf.

Première règle important de notre guide : votre site internet doit respecter les codes actuels pour garantir une bonne première impression. Après l’image, l’efficacité, votre site internet doit vous rapporter de l’argent.

 

Guide de l’investissement et rentabilité

Un site internet doit être un investissement et non une charge financière. Il doit être un vecteur de développement et participer à l’évolution de votre entreprise. Un site internet efficace doit vous faire franchir des paliers en termes de chiffre d’affaires.
Pour comprendre les enjeux financiers, il faut réaliser un prévisionnel financier. Le prestataire doit être en mesure de vous donner de la visibilité sur le potentiel chiffre d’affaires généré grâce à la stratégie proposée. Ainsi, vous avez des éléments concrets pour prendre la décision ou non de réaliser cet investissement.
En définitive, le prévisionnel permet de juger le sérieux du prestataire car pour le réaliser, il faut maîtriser les ficelles du métier.

De nouvelles opportunités

Une veille en web marketing permet de connaître le nombre de requêtes mensuelles envoyées sur Google. Elle est donc un indicateur fiable des demandes du marché.
Grâce à cette veille, vous découvrez des mots-clés sous exploités et donc, de potentiels clients que vous n’aviez jamais envisagé. Un même produit peut donc rencontrer la clientèle historique de l’entreprise, mais aussi une clientèle différente. Le web créé des opportunités de développement . Sans effectuer de modification sur le produit ou le service, ni dans les process, vous pouvez toucher de nouveaux clients.

En allant plus loin, vous allez peut être découvrir une opportunité demandant la création d’un produit ou d’un service qui s’inscrit dans vos compétences. Une simple reformulation d’offre permettra de toucher votre nouvelle cible.

A noter que ces opportunités sont créées sans démarche commerciale physique. Quand la cible s’y prête, il est possible de mener uniquement une stratégie web pour acquérir des clients. Vous faites l’économie d’un salaire et des potentielles primes sur les contrats amenés par le commercial.

Coût d’un site

La vraie est question n’est pas combien vous coûte un site mais combien il peut vous rapporter et pour connaître cette donnée, on en revient au prévisionnel financier. En effet, il est plus facile d’investir en ayant de la visibilité sur l’avenir

En fonction de la qualité de votre partenaire, deux finalités s’imposent

Ex : Un restaurant dépense 4000€ pour un site vitrine

  • S’il ne vous rapporte pas d’argent, c’est une charge financière
  • S’il vous rapporte 100 000€, c’est un bel investissement

Globalement, un site coûte cher si a posteriori il offre un mauvais retour sur investissement. Il faut réellement se concentrer sur ce qu’il peut vous apporter, plutôt que de se concentrer sur ce qu’il coûte

Pour répondre malgré tout à la question, certains éléments font évoluer le devis :

  • Le nombre de pages. Plus il y a de pages à intégrer, à rédiger, plus le temps de travail sera élevé.
  • L’importance du projet. Un site visant directement le marché national sur un positionnement concurrentiel demandera une structure de site et une stratégie d’acquisition à la hauteur des ambitions du projet
  • La technologie. Plus le site est complexe, avec des fonctionnalités sur mesure car le business model s’y prête, plus les compétences mobilisées (les développeurs) seront importantes.

Seconde règle de notre guide : il faut se méfier des sites peu onéreux. Une prestation est facturée au taux horaire et donc fort logiquement, si le prix est faible, peu de temps sera accordé dans un souci de rentabilité. La dynamique pour ce prestataire est de choisir le logiciel qui permettra d’exécuter la prestation le plus rapidement possible, sans souci d’efficacité.

Si la prestation est chère, voire très chère, il faut apprécier les compétences du prestataire permettant de créer un site de qualité et ce que nous allons voir dans la rubrique suivante.

 

Guide du site de qualité

guide-digital

La base évidente est le visuel. Au premier coup d’oeil, il est facile d’estimer si le design est aux goûts du plus grand nombre ou non.
Pour le reste il est difficile pour un néophyte de savoir si un site est de qualité ou pas simplement parce que pour juger de la qualité du code et du contenu, il faut soit être développeur, soit exploiter des outils d’analyse de données.

Malgré tout, sans avoir d’expertise, vous pouvez déjà noter quelques bonnes (ou mauvaises) pratiques

Le discours de l’agence

Afin de préparer parfaitement le projet, plusieurs documents doivent être mis en place :

  • Un rendez-vous complet destiné à connaître votre entreprise, ses enjeux et ses valeurs. Il est très important de cerner le besoin client pour que la prestation web soit à hauteur de ses attentes.
  • Une proposition commerciale avec prévisionnel. Elle permet d’effectuer un calcul simple de rentabilité.
  • Le cahier des charges. Il permet de reformuler vos demandes selon un langage web. Ainsi, la prestation est très encadrée, vous connaissez à l’avance les missions de l’agence.

La prestation ne s’arrête pas quand le site est en ligne, elle ne fait que commencer.
Avoir un beau site c’est bien, avoir un site qui amène de l’argent c’est mieux.

Si l’agence se limite à la création du site, sans envisager une collaboration après la mise en ligne, c’est une alerte. La création du site est une première étape dans le processus d’investissement, ce n’est pas un aboutissement. Une stratégie doit ensuite être proposée pour attirer du trafic sur le site, en accord avec vos prestations. Si rien n’est envisagé, l’agence n’est pas sérieuse

Une vision stratégique de l’agence

Cet axe stratégique doit couvrir deux visions :

  • Investissement long terme VS investissement court terme
  • Dans le langage web : Référencement naturel VS Publicité

Le SEO ou référencement naturel consiste à rédiger des contenus selon les règles de Google pour attirer des clients. Ils sont définitivement sur le site et vous appartiennent. Ils amènent des clients pendant toute leur existence. Vous l’aurez compris, c’est la stratégie long-termiste.

La stratégie court-termiste consiste à investir dans de la publicité payante pour attirer immédiatement du trafic. Elle offre des résultats très rapides.

Dans le cadre de cet axe stratégique, l’agence doit vous expliquer sa méthodologie. Elle doit réaliser une veille sur les décisions prises afin d’analyser si les choix effectués procurent des résultats financiers ou non pour votre entreprise. Elle doit ensuite vous adresser des rapports sur l’efficacité du site internet et donc sur sa rentabilité.

Le rapport analysé, il débouche sur un nouveau volet stratégique consistant à conserver ce qui fonctionne et à écarter ce qui ne fonctionne pas. La troisième règle de notre guide est simple : l’agence doit avoir une vision stratégique

En dehors de la stratégie, un autre levier permet d’aller à la pêche aux informations: les contenus.

 

Les contenus du site

contenus-digital

La rédaction des contenus est un exercice demandant plusieurs qualités :

  • Une belle plume
  • Une connaissance parfaite des règles imposés par Google (bonnes pratiques et code)
  • Esprit de synthèse
  • Connaissance pointues en marketing et positionnement d’entreprise. L’idée est de décrire parfaitement l’élément de différenciation du client

Tous ces paramètres ont pour objectif d’écrire du contenu selon une sémantique tournée à la fois vers Google et votre potentiel client, selon les forces de votre entreprise (d’où l’importance du premier rendez-vous).

Un prestataire de mauvaise qualité ne proposera pas ce type d’approche, soit il acceptera un copier coller de plaquettes, soit il vous laissera rédiger les contenus sans intervenir. S’il tend vers ces options « facile », il faut se méfier car votre site internet restera pour toujours une charge financière.

Il y a donc deux bonnes pratiques envisageables sur les contenus : soit ils sont rédigés par l’agence avec une contre lecture du client, soit ils sont rédigés par le client et ensuite optimisés par l’agence. C’est l’ultime règle de notre guide

Pour conclure sur le site de qualité, si l’agence ne vous parle pas de résultats, avec un historique détaillé de ce qui a été accompli pour d’autres clients, votre prestataire est une usine à gaz.

Finalement, un site de qualité est un site qui offre le retour sur investissement espéré.

 

L’agence Druid et ses pouvoirs magiques

Nous espérons que ce guide aura répondu à vos questions sur les critères de sélection d’un prestataire web.
Naturellement, notre agence DRUID suit à la lettre toutes les bonnes pratiques permettant de construire de beaux projets rentables. 🙂

 

Ajouter un commentaire

Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

Une erreur s'est produite lors de la tentative d'envoi de votre demande. Veuillez réessayer.

will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.